La gazelle de Matéri

YARIGO Noélie est une athlète particulière que le destin n'a pas voulu cacher derrière les rideaux de lumière. Cette vaillante combattante des profondeurs du Bénin, militaire de carrière, noyée dans la tumulte d'un avenir sportif sombre a révélé son talent à la rencontre de son entraîneur actuel Claude GUILLAUME. Si aujourd'hui, cette valeureuse et intrépide amazone n'a pas sombré dans l'oubli, c'est que le destin lu a donné l'opportunité d'exprimer son talent dans un environnement favorable à la construction d'un sportif de haut niveau.

En effet, malgré sa volonté inébranlable, Noélie n'a pu atteindre le niveau de compétitivité où elle s'exprime aujourd'hui, aux côtés des sommités de l'athlétisme mondial sur les 800m féminin. Elle est l'affirmation de ce que les talents pilulent dans nos contrées et n'attendent que nombres de conditions soient réunies pour luire. Elle est la véritable expression d'à vivre sans péril, on triomphe sans gloire. Au péril d'une carrière porteuse d'espoir, Noélie YARIGO a choisi le chemin de l'affirmation de son être dans la discipline sportive qui lui colle aux os.

Aujourd'hui, sujet de notre article, Noélie sert de référence à de nombreux béninois et se retrouve au cœur de conversations de portée nationale, affirmation de ce que quand les moyens son réunis les talents détectés à partir d'une politique rigoureuse, d'où qu'ils viennent s'expriment, se consolident et brillent. Hors de notre pays, échappée aux mains des formateurs aux mains nues Noélie fait la fierté de tout un peuple qui la lui reconnait tant ses résultats portent chaque jour un peu plus haut l’étendard national. Vivement qu'à la faveur des réformes de l'Association Internationale des Fédérations d'Athlétisme, cette guerrière des hauteurs du Bénin trouve la satisfaction d'un couronnement continental qui s’inscrira dans les annales de sons pays.

A la championne, toute notre reconnaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =